Chloration

Depuis plus d’un siècle, la chloration de l’eau a permis d’améliorer sensiblement l’innocuité des réserves d’eau potable. La désinfection de l’eau permet d’en éliminer les microorganismes à l’origine de maladies graves ou mortelles. À ce jour, le chlore demeure le désinfectant le plus utilisé pour l’eau potable et celui pour lequel le corpus d’information scientifique est le plus abondant. La chloration constitue pour nous, à Culligan le point d’entrer du traitement de l’eau.

Filtre à sable

La turbidité est une mesure de la limpidité de l’eau. L’eau turbide peut paraître trouble ou opaque et sa couleur peut aussi être modifiée.
Les éléments qui provoque la turbidité de l’eau de puits sont l’argile, le limon, des micro-organismes et éléments organiques et non organiques finement dissous tels que les bactéries et les virus
Grâce à l’utilisation d’un média multi-couches à base d’anthracite et de sable siliceux, Culligan est capable de faire disparaître des niveaux élevés de turbidité, les matières en suspension et même de faibles concentrations de métaux lourds.

Filtre à charbon

Le charbon actif en granulés (GAC) est utilisé pour éliminer le chlore, la couleur et les goûts et odeurs désagréables, donnant ainsi une eau limpide et sans odeur.
L’utilisation de techniques de fabrication spéciales donne des charbons très poreux ayant des surfaces internes de 300 à 2000 mètres carrés par gramme. Toutes ces surfaces au sein du charbon actif adsorbent les substances odorantes ou colorées de l’eau.

Adoucisseur

Une eau dure contient des minéraux dissous tels que le magnésium, le fer et le manganèse, et le plus souvent du calcium. L’eau devient naturellement dure en traversant la terre pour aller dans un réservoir ou dans un aquifère souterrain.
Les adoucisseurs d’eau Culligan utilisent la résine échangeuse d’ions Cullex® qui agit spécifiquement sur les ions provoquant le tartre, principalement ceux du calcium (Ca2+) et du magnésium (Mg2+). Ces ions sont échangés avec ceux du sodium.
Lorsque tous les ions Na+ de sodium disponibles ont été remplacés par ceux du calcium et du magnésium, la résine doit être rechargée, ce qui est couramment appelé la régénération, par élution des ions Ca2+ et Mg2+ en utilisant une solution de chlorure de sodium (saumure).

De cette manière, l’appareil peut continuer à adoucir l’eau, avec une simple régénération périodique par une solution de saumure lorsque cela est nécessaire.

Osmose Inverse

L’osmose inverse (OI, parfois RO sur ce site) exploite la capacité des membranes semi-perméables à séparer l’eau des substances qui y sont dissoutes. En appliquant une pression, vous pouvez forcer l’eau à traverser la membrane : l’eau pure (perméat) se sépare de l’eau contenant les sels (rejet). La membrane osmosique, qui opère le niveau de filtration le plus rigoureux possible, se comporte comme une barrière pour les sels et les substances inorganiques, mais aussi pour les substances organiques de poids moléculaire supérieur à 100 daltons : elle est donc également une excellente défense contre les micro-polluants, les pesticides, les pyrogènes, les virus et les bactéries. L’osmose inverse est un procédé physique qui ne nécessite pas l’utilisation de produits chimiques de régénération. La technologie de l’osmose inverse offre, grâce à sa polyvalence, une sécurité totale, d’excellentes performances et une facilité d’utilisation.

Ultra violet

Tout procédé de traitement de l’eau – de surface ou souterraine – doit comporter comme dernière étape la stérilisation, qui permet de garantir que l’eau ne présente aucun danger microbiologique (qu’elle est exempte de bactéries, de virus et de protozoaires parasites). En plus de la chloration, l’usine de traitement d’eau Culligan effectue une désinfection par rayonnement ultraviolet.

Ozonation

De l’ozone (O3) est envoyé dans l’eau. L’ozonation, par son pouvoir oxydant et sa faculté de casser les plus grosses molécules organiques, est un préalable indispensable à un bon traitement biologique. Elle permet donc de rendre biodégradables des molécules organiques en les coupant en petites parties; elle oxyde les micropolluants organiques (en particulier les pesticides) ; elle a un rôle de désinfection (son fort pouvoir oxydant lui permet de détruire les bactéries et les virus). Après le traitement par l’ozone, l’eau acquiert des qualités organoleptiques (goût, odeur, saveur) remarquables.